La créatrice

En malgache, le « zanatane » c’est l’enfant de la terre. Né ici, il vient d’ailleurs. C’est le nom que Natacha Payet a choisi de donner à sa première marque. Elle l’a créée à Marseille, comme un écho à ses racines, un fil qui se tisse entre terre et mer, et qu’on suit au gré du vent.

MadelineVilla_13874-nologo-1200Natacha Payet est un esprit libre. Elle a fait des expériences, des voyages, des découvertes qui l’ont nourrie et la couture s’est imposée, comme un chaos logique. En binôme, parce que la créativité n’est pas un mouvement solitaire, elle se laisse emporter par l’aventure Zanatane. Mais l’aventure est arrivée à son terme et « Nanou Payet » sort de sa chrysalide.

Nanou Payet fait danser les matières. Elle s’amuse, fait de nous des Alices et s’emerveille. Elle ajoute un trait de couleur et égaie des teintes sobres et chics. Fée clochette, elle nous rassure en nous drapant d’une seconde peau délicate. Elle transforme des molletons tout doux et des cotons souples, des tissus fluides comme autant de plumes pour nous aider à voler.

Nanou Payet cueille des bouts de Madagascar, qu’elle pimente d’un peu de Marseille, et les cuisine en musique. Elle met en scène ses horizons lointains ou proches, nous propose de nous laisser embarquer et suivre notre instinct.

 

paillette

Nanou Payet aime.

Les éléments, la mer, le ressac, le vent, le sud, le nord, l’est et l’ouest, le mouvement dans l’eau et la mer d’huile, les couleurs, les gens, l’échanges, les sourires, les fous rires, le soleil et l’apéro pieds nus dans le sable encore tiède.

Nanou Payet aime les paillettes, parce que ça vole, ça s’envole, ça danse et ça recommence.

 

No comments yet.

Laisser un commentaire